• Terre cuite et dévotion

    dimanche, juillet 28, 2019

    Certains sanctuaires du Tamil Nadu contiennent des chevaux de petites tailles, des vaches, éléphants, mais aussi serpents, vers de terre, scorpions, tortues, limaces, souris… généralement amassées par centaines,…

    Lire la suite

  • Jaipur inscrite au patrimoine de l’Unesco

    lundi, juillet 15, 2019

    De nouveaux sites ont rejoint depuis le 5 juillet la prestigieuse liste du patrimoine mondial, des ruines de l’antique cité de Babylone aux 11.000 tombes de Bahreïn, en…

    Lire la suite

  • Reportage ARTE : L’Inde le Berceau du yoga

    lundi, juillet 15, 2019

    A ne pas louper :  Esther Schweins fait escale dans une localité pas comme les autres : Auroville. Dans les années 1960, une poignée d’utopistes a fondé ici…

    Lire la suite

Juil
10

Author:

Commentaire

Un illusionniste rate son coup

Un illusionniste indien, s’est fait immerger dans le Gange dimanche, entièrement enchaîné, pour prouver qu’il pouvait s’évader rapidement. Chanchal Lahiri, connu sous son nom de scène « Jadugar Mandrake » (Le magicien Mandrake), a été plongé dans le fleuve par une grue devant des membres de sa famille, les médias et des policiers réunis sur les berges. Mais l’homme de 40 ans n’est pas remonté. Les autorités ont alors lancé des recherches, toujours sans succès pour le moment.  Avant de commencer, Lahiri avait expliqué qu’il avait réussi ce même tour dans une version différente il y a 21 ans, au même endroit. « J’étais enchaîné à l’intérieur d’une cage de verre et on m’a jeté à l’eau depuis le pont Howrah. Je n’ai mis que 29 secondes à ressortir », avait-il expliqué à l’AFP. Il a assuré que ce serait plus difficile cette fois-ci. « Si j’arrive à me libérer, ce sera magique. Si je n’y arrive pas, ce sera tragique. » En 2013, Lahiri avait réessayé l’évasion de la cage de verre, mais s’était fait agresser par le public qui avait pu voir la porte que comportait la cage.

Juin
28

Author:

Commentaire

Tibet mort ou vif

Voilà une réédition à ne pas manquer. Publié pour la première fois en 1990, Tibet mort ou vif de Pierre-Antoine Donnet, correspondant de l’AFP en Chine dans les années 1980, était un témoignage poignant, rigoureux et documenté sur la mise en cage et l’agonie d’une nation et d’une civilisation bouddhiste unique au monde, depuis sa conquête par la Chine en 1950. Le livre avait reçu le prix Alexandra David-Néel. Son auteur avait mené une enquête approfondie et équilibrée, confrontant les thèses tibétaines et chinoises pour permettre au lecteur de se faire une opinion en toute indépendance. Vingt-cinq ans plus tard, Pierre-Antoine Donnet a jugé nécessaire de réactualiser et de compléter son ouvrage pour couvrir désormais 70 ans de domination chinoise sur le Tibet et pour nous faire réfléchir sur l’avenir de cette région au moment où le Dalaï-lama, âgé de 84 ans, est au soir de sa vie. La lecture de ce livre paru en mars dernier dans la collection Folio Actuel de Gallimard, est indispensable pour tous ceux qui veulent comprendre l’histoire récente et les perspectives du « Toit du monde ». Tout commence le 7 octobre 1950. L’Armée Populaire de Libération (APL) chinoise franchit le fleuve Yangtsé et pénètre profondément dans la province orientale tibétaine du Kham. Un an plus tard, la maîtrise militaire de l’ensemble du territoire tibétain est achevée, et l’APL parade dans les rues de Lhassa le 26 octobre 1951. Le développement des voies de communication avec le territoire chinois s’opère dans les années suivantes avec la construction de trois routes reliant Lhassa à Chengdu dans le Sichuan, à Xining dans la province du Qinghai, et à Urumqi, capitale de la région ouïghoure du Xinjiang. A partir de 1956, la commission préparatoire de la région autonome du Tibet organise la mise en valeur coloniale du territoire.

Juin
15

Author:

Commentaire

Le SIAL en Inde, une première !

Du 19 au 21 septembre, se déroulera le SIAL à New Delhi, pour la deuxième année consécutive. Cette plateforme mondiale d’événements B2B dédiés à l’industrie agroalimentaire se donne pour ambition d’accompagner le secteur — et toutes ses composantes — dans la mondialisation de l’alimentation et dans le développement d’ancrages locaux, tout à fait nouveau en Inde !  Continue reading “Le SIAL en Inde, une première !” »

Art de Vivre

Terre cuite et dévotion

dimanche, juillet 28, 2019

Certains sanctuaires du Tamil Nadu contiennent des chevaux de petites tailles, des vaches, éléphants, mais aussi serpents, vers de terre, scorpions, tortues, limaces, souris… généralement amassées par centaines,…

Foncez à l’Indian pop food !

lundi, juin 10, 2019

Du 18 au 25 juin, le Kazirangha express est la table éphémère d’Usha Bora qui occupera le restau Echo Delhi au 95 rue d’Aboukir dans le 2ème arrondissement…

Chevaux d’Ayyanar, rencontre avec Dieux

dimanche, mai 12, 2019

Dans l’Etat du Tamil Nadu, chaque village est doté d’un sanctuaire dédié aux divinité villageoises.Ces divinités sont vénérées par certaines castes ou par des clans villageois et ne…

Thirupathi, temple du cheveu ?

jeudi, mai 9, 2019

C’est une opération devenue des plus courantes. Chez un coiffeur du 16e arrondissement de Paris, une cliente vient faire une extension capillaire. Les mèches, soigneusement emballées, ont parcouru…

A Propos

Tout sur l'Inde et son actualités ! Voila ce que je vous propose de partager sur India Calling, mon blog dédié à l'Inde. Objectif ? vous faire partager ma passion de ce pays magique. Tombée amoureuse de cette destination il y a quelques années, j'y suis retourné à de nombreuses reprises. N'hésitez pas à poser des questions, à en parler autour de vous et à partager également vos bons plans sur l'inde ! Bonne visite !