Les 150 ans de Gandhi à la Biennale de Venise

La 58ème exposition internationale de la Biennale de Venise à commencé dans les pavillons historiques des Giardini, à l’Arsenale et dans le centre-ville de Venise. Le titre de l’émission pour cette édition, «Pouvons-nous vivre des temps intéressants», est une remarque sur les aspects tumultueux de l’existence à travers les spectres sociaux, culturels et politiques. «La 58ème exposition internationale d’art n’aura pas de thème en soi, mais mettra en évidence une approche générale de la création artistique et une conception de la fonction sociale de l’art englobant à la fois le plaisir et la pensée critique», explique le commissaire de l’exposition, Ralph Rugoff. Cette édition de la Biennale présente 89 participations nationales, y compris des participations originales du Ghana, de Madagascar, de la Malaisie et du Pakistan. Parmi les nouveaux venus, l’Inde brille lors de l’exposition pour la deuxième fois depuis 2011. L’exposition intitulée « Notre époque pour un avenir compatissant » célèbre les 150 ans de Mahatma Gandhi et présente sept œuvres d’artistes renommés comme Atul Dodiya, Jitish Kallat et Nandalal Bose. Reconnue par la critique internationale, l’Inde a été classée parmi les 10 meilleurs pavillons de pays à la Biennale par le Financial Times et par le site Web artistique sur artsy.net. «Le projet ne concerne pas la nostalgie», a déclaré Roobina Karode, conservatrice du pavillon India. «Gandhi était un homme de son temps et aussi le nôtre. Le projet incite à réfléchir à notre monde complexe à travers les valeurs de Gandhi. ”Un clin d’œil à son éducation de Gandhian à Porbandar, l’installation de l’artiste Atul Dodiya est composée d’armoires en bois vitrées remplies d’objets variés tels que des photographies encadrées à la main, des membres artificiels, outils, objets trouvés et tableaux d’affichage. L’œuvre de GR Iranna en 2010, Naavu, présente une installation murale composée de centaines de padukas, une forme de chaussure en bois typiquement indienne. Il s’inspire des Védas et des Upanishads et promulgue les vertus de la non-violence. Le panneau Haripura de Nandalal Bose (1938), une représentation de la population rurale de l’Inde commandée par Gandhi lui-même, est également présenté. Rummana Hussain, Shakuntala Kulkarni et Ashim Purkayastha comptent parmi les artistes participants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A Propos

Tout sur l'Inde et son actualités ! Voila ce que je vous propose de partager sur India Calling, mon blog dédié à l'Inde. Objectif ? vous faire partager ma passion de ce pays magique. Tombée amoureuse de cette destination il y a quelques années, j'y suis retourné à de nombreuses reprises. N'hésitez pas à poser des questions, à en parler autour de vous et à partager également vos bons plans sur l'inde ! Bonne visite !